Journée du 11 Novembre

Ci dessous la lettre adressée à la direction pour protester contre leur décision de revenir sur l’usage de pouvoir accoler cette journée au premier congé pris dans la période suivante.


Les salariés de l’URSSAF IDF sont particulièrement mis à mal depuis un temps certain. La direction demande en permanence des efforts d’adaptation et de mobilité à ses salariés sans récompense salariale
Notre précédent tract l’a souligné.
A part un fort mécontentement, que gagne la direction en supprimant une souplesse qui ne lui coûte rien ?

Peu de choses ont été conservées de ce qui était des usages dans l’organisme et qui permettaient à chacun de se sentir appartenir à une communauté de travail au profit de la sécurité sociale.
La création de l’URSSAF IDF en 2013 vous a permis de faire table rase d’un certain nombre d’acquis du personnel.

La CFDT a toujours été un interlocuteur constructif face à la direction acceptant de revenir sur certaines de ses demandes pour élaborer une stratégie donnant donnant

Un des acquis de cette mise en place a été la possibilité de pouvoir changer les jours de récupération lorsqu’un jour férié tombe un samedi.
Le prendre non plus obligatoirement le vendredi précédent ou le lundi suivant mais pouvoir l’accoler au premier congé pris dans la période suivante.

Cette possibilité a été actée par la direction dans son recueil sur les nouvelles règles de travail de l’URSSAF IDF que nous tenons à la disposition de la direction ainsi que les notes que nous avions prises pendant la séance du 11 octobre 2013 ainsi que le tract écrit à cette occasion.

C’est donner raison à ceux qui ne veulent jamais négocier que de revenir sur sa parole. A la veille de grands bouleversements pour notre organisme lies au projet 2020, à la DSI, au RSI la direction oublie que le progrès social c’est la CFDT et qu’à vouloir l’écarter elle risque de le regretter au moment de l’aboutissement du projet.

Nous faisons parvenir l’information à l’inspection du travail pour non respect d’un usage dument constaté

Compte rendu CE du 19 octobre 2017

Présentation de madame Biteau nouvelle directrice générale adjointe

  • Formation professionnelle. BILAN 2016 2017 et orientations du plan de formation 2018

La formation professionnelle s’est attachée à améliorer la prise en charge des demandes de formation suite aux EAEA. Cette année le taux de prise en charge est meilleur. La formation professionnelle s’attache à se servir de plus en plus  du compte personnel de formation

  • Transfert des activités de la CCVRP

Le comité d’entreprise prend acte du transfert des activités de la CCVRP

  • Bilan social 2016

Le constat est un vieillissement important de la population et une baisse des effectifs. Augmentation des départs, des CDD.

  • Rapport égalité femmes hommes

A vous messieurs de prendre des temps partiels, des arrêts paternité comme vous y autorise la loi, les chiffres de congés parentaux sont très très bas pour les hommes

  • Rapport médecine du travail

Le docteur Zagar se félicite d’avoir une infirmière en plus qui lui a permis de réorganiser le contrôle médical .Le risque le plus important rencontré à l’URSSAF est les troubles musculo-squelettiques dus aux mauvaises postures.

Un projet est en cours pour expliquer par videos les ateliers d’étirement mis en place au Marceau

  • Réorganisation de l’assistance informatique à l’URSSAF IDF

Le but est de valoriser l’expertise, de donner un meilleur service et mieux informer les utilisateurs

  • Réorganisation de l’agence comptable

Réorganisation du service support de l’agent comptable. Regroupement des PPAC et PBIC en un seul département .Il en résulte plusieurs vacances de postes

  • Informations sur la PLFSS 2018

Disparition du RSI et transfert des salariés vers le RG. Pas beaucoup d’infos…

  • Bilan LCTI

Manque de juristes et difficultés de redéployer les inspecteurs sur 4 sites alors qu’ils avaient été déconcentrés sur 3 sites il y a 2ans.(on ne sait pas pourquoi ils n’aiment pas voyager !)

Le recouvrement ne suit pas….manque de moyens…Si c’était seulement à la LCTI !!

Compte-rendu Délégation du Personnel du 12 Octobre 2017

GLRH

La  DRH a confirmé l’adresse mail pour les demandes qui lui sont adressées :

UR117 – DRH ADP.

A l’avenir, ne seront maintenus que les GLRH des gros sites, soit Paris Nord et Champs sur Marne !!

CONTRÔLEURS DU RECOUVREMENT

Ce sont les critères fixés par l’ACOSS qui ont été retenus. Un vrai parcours du combattant !

4 parcours  niveaux  5B. Un point c’est tout !

Et qu’ils s’estiment heureux, puisqu’ils ne vont pas à Champs sur Marne !!

RECRUTEMENT DE 12 NOUVEAUX CONTRÔLEURS DU RECOUVREMENT

Il a été demandé comment seraient répartis les 12 stagiaires. Puisqu’ils n’arrivent qu’en mars 2018 dans les services du contrôle, la question n’a pas été examinée pour le moment !

ARRIVEE DES COLLEGUES DU RSI A L’URSSAF IDF

Des ateliers sont en cours pour des modalités préparatoires, l’UCANSS aura en charge la mise à niveau des classifications entre les salariés du RSI et les salariés de l’URSSAF.

Aura-t-elle une certaine marge de manœuvre ?

PREVISIONS DES CHOIX DES SALARIES POUR L’URSSAF 2020

Il n’y aura pas de sondage auprès des salariés, il faut attendre la mise en place des fiches de vœux selon les négociations avec les organisations syndicales.

PAS DE COMPETENCE

Notification fin novembre et paiement sur décembre 2017, avec effet rétroactif au 1er mars 2017.

JOURS A LA MAIN DE L’EMPLOYEUR EN 2018

Aucune date n’est déterminée pour le moment.

REGLE DU 1/10ème

2545 situations à étudier et 2225 réalisées.

MENAGE A PARIS SUD

Le prestataire va faire un rappel aux équipes du ménage pour faire correctement le ménage.

INSECTES DANS LES TOILETTES ET POUBELLES

Les sacs poubelles doivent être changés, si ce n’est pas le cas il faut que ce soit fait. La question sera évoquée au prochain CHSCT.

CHANGEMENT DE SITE ET DEMANDE DE FORMATION

La DRH précise que la mobilité n’est pas liée à une formation. Cependant, le site retenu peut impliquer un changement de métier avec un accompagnement formation.

RECUPERATION DU 11 NOVEMBRE 2017

Le 11 novembre est récupéré soit le vendredi, soit le lundi (Accord Ucanss).

MALAISE A PARIS SUD : ATTENTION AUX CONSIGNES !

Les gestionnaires sont sous pression. Il leur a été donné des consignes paradoxales quand aux réponses téléphoniques à donner aux employeurs.

En résumé, cette méthode consiste à faire porter la responsabilité des mécontentements et des contestations cotisants aux gestionnaires !

La Direction n’est pas d’accord avec ces méthodes managériales anti productives.

Nous ferons remonter à la DRH les situations individuelles que vous nous signalerez.

 

 

Alerte au burn out collectif !!!

NOUS ALLONS DROIT DANS LE MUR !

En posant la question suivante, nous ne voulons pas être alarmistes mais tout simplement réalistes :

Notre organisme, en cumulant les dysfonctionnements actuels et les bouleversements du projet URSSAF 2020, ne va-t-il pas s’écraser contre le mur des réalités ?

Ces réalités, quelles sont-elles ?

Certaines vous sont connues telles les incertitudes liées à la nouvelle organisation des TNS mais aujourd’hui, parlons des humains :

Vous ne voyez en vos salariés que des ETP, mais ils sont aussi des acteurs !

Savez- vous que les agents non cadres et cadres n’en peuvent plus ?

Ils sont à la fois démotivés et angoissés, désireux de bien faire mais désespérés de ne pas pouvoir y parvenir. Seuls leur conscience professionnelle et le respect du cotisant les empêchent de baisser les bras, mais jusqu’à quand ?

Le stress professionnel chronique auquel ils sont exposés en permanence ne leur laisse le choix qu’entre désinvestissement ou burn out.

Il faut cesser le pilotage basé uniquement sur des chiffres, sur des pourcentages dans des tableaux, nous sommes des humains et travaillons avec des humains.

Quand allez-vous lever les yeux de vos tableaux de bord pour prendre vraiment la mesure des réalités et la souffrance des salariés ?

Il devient impossible de prioriser ce qui est urgent dans l’urgent

  • Dans un stock, une affaire watt n’est pas égale à une affaire watt, certaines peuvent cacher un imbroglio chronophage à résoudre.
  • Dans les services, les divers fichiers et requêtes à exploiter urgemment, révèlent bien souvent des cas complexes et des anomalies
  • Les lenteurs du système, la recrudescence d’anomalies système inconnues jusqu’alors (faux débits, faux crédits, affectation des crédits erronée), les dysfonctionnements récurrents, les applicatifs qui tournent de moins en moins bien (gesur, scribe,…), les outils pour lesquels chaque mise à jour entraine des problèmes (osiris)
  • Un système informatique de plus en plus bancal qui supporte de plus en plus mal les opérations de colmatage qu’on lui fait subir et sur lequel nous n’avons plus la main.
  • Les procédures faites à tort qui engendrent des frais pour l’URSSAF.
  • Le mécontentement des cotisants : les salariés en contact direct doivent faire face à l’exaspération croissante des cotisants qui :
  • tentent vainement de joindre l’URSSAF,
  • ont leurs attestations bloquées à tort
  • ou reçoivent la visite des huissiers pour quelques euros.
  • La fuite des savoirs qui n’est pas anticipée (retraite, mutation)
  • En tant que formateur occasionnel, l’impossibilité d’assurer de véritables accompagnements tout en effectuant sa charge de travail habituelle

Vous donnez l’illusion de communiquer et d’associer les salariés aux décisions, mais comme pour les chantiers PepS, la mise en œuvre de ce qui en ressort se transforme en directives à appliquer.

Résultats : une perte de sens généralisée et une démobilisation des énergies.

Si nous sommes conscients des contraintes extérieures contre lesquelles nul ne peut rien, nous vous interpelons sur ce qui relève de votre totale et entière responsabilité.

Si vous persistez à ne pas entendre aujourd’hui les appels au secours des agents, comment ferez-vous fonctionner l’organisme en 2020 avec un personnel psychologiquement épuisé et /ou 100 % démotivé ?

Communiquer suppose une interaction, et non une simple information descendante sans aucun canal de retour.

Si vous n’entendez pas vos salariés, si vous ne négociez pas avec vos organisations syndicales,

                        ATTENTION : DANGER !

Compte-rendu Délégation du Personnel du 07 septembre 2017

DEMANDE D’ACOMPTE

Il y a eu 125 demandes d’acompte en juillet 2017.

 

RESTRUCTURATION DE LA GRH

Les postes de GRLH vacants ne seront pas remplacés à l’exception de celui de Paris Nord. L’adresse mail #UR117 – DRH ADP– sert à toutes les demandes concernant ce service. La CFDT a demandé un système d’accusé de réception pour être sûre que la demande ait été prise en compte et le cas échéant elle souhaite la tenue de permanences physiques et téléphoniques. La DRH a précisé que la cellule téléphonique est en cours de constitution mais ne sait pas à quelle date elle pourra être mise en place.

 

CORRESPONDANT BUREAUTIQUE

Dans le magazine « ensemble » est présenté un circuit des demandes et incidents informatiques. Le rôle du correspondant bureautique semble réduit au simple rôle d’interface avec le 11.11, alors que ce métier arrive à résoudre 70 à 80% des demandes d’utilisateurs.

La CFDT regrette ce portrait peu  explicite et peu gratifiant de ce métier. La Direction reconnait la maladresse de ce graphique et propose une communication à venir sur le métier de correspondant bureautique.

 

PASS SESAME

De nombreuses connexions au poste de travail ont été bloquées à cause du non renouvellement des habilitations  de la carte sésame. Ces situations sont désormais résolues rapidement et ne nécessitent plus de changement de carte.
NIVEAU 5A/5B

Des collègues ont postulé pour un poste à double niveau qui devait leur faire obtenir le 5B au bout de 18 mois. Des années après, certains n’ont toujours pas obtenu le 5B. La Direction indique qu’elle ne leur donnera pas, suite à la décision de bloquer tout parcours professionnel.

 

Pour essayer de comprendre la logique de la direction : un salarié qui a postulé et obtenu un poste 5B restera 5A.

Dans le même temps, des parcours niveau 6 à 7 (en dehors du secteur contrôle) ont été obtenu sans que cela pose problème à la DRH. Une étrange politique salariale à deux vitesses.
Pour la CFDT, cela amène à une réflexion pour les années à venir !!  Comment espérer motiver les salariés sur le projet URSSAF 2020 en leur demandant de nombreux efforts d’adaptation et de formation sans aucune contrepartie ?

 

Si vous êtes dans la situation d’un poste à double niveau non obtenu, n’hésitez pas à contacter notre section.

 

CERTIFICAT MEDICAL ODYSSEA

Le Médecin du Travail ne délivre pas de certificat médical pour les inscrits au 10 km. Selon la Direction, cette demande ne rentre pas dans le cadre de la Médecine du Travail.

 

TITRES RESTAURANT (Mise en place officielle de la distribution mensuelle au Rousseau à la suite du déménagement de l’UDAC au Marceau)

Les salariés de la DDR du Rousseau doivent s’adresser au secrétariat de la DDR les mardis et jeudis lors de la permanence. Pour les secteurs de la CRA, les agents peuvent s’adresser à ce même secrétariat pour le moment. Pour le mois prochain, la DRH et l’Agence Comptable doivent trouver une autre solution !

 

CONGES

La CFDT a demandé à ce que la validation définitive des congés intervienne rapidement après la demande prévisionnelle. La Direction va faire un rappel dans les services.

 

PROPRETE DANS LES SANITAIRES

La Direction va faire un rappel dans tous les services et mener son enquête, afin que la propreté soit respectée. Le personnel de ménage n’a pas à supporter les incivilités !!

ORDONNANCES SUR LE CODE DU TRAVAIL

Une occasion manquée pour la modernisation des relations du travail

Le gouvernement a fait le choix de mener sa première réforme sociale sur le code du travail plutôt que de faire le bilan des réformes précédentes comme le demandait la CFDT.
Les multiples consultations de ces derniers mois ont permis aux organisations de présenter leur vision et leurs propositions. La CFDT y a joué pleinement son rôle d’organisation syndicale.
La CFDT a contribué à limiter au maximum les éléments de dérégulation et de remise en cause des droits des salariés, notamment :

– La remise en cause des régimes de prévoyance de branche,
– La libéralisation du contrat de chantier,
-Le relèvement du seuil de déclenchement des plans sociaux,
-Le référendum à la libre initiative de l’employeur.

La CFDT a aussi obtenu quelques avancées, comme l’augmentation des indemnités légales de licenciement de 25% ou la négociation de branche sur la qualité de l’emploi pour encadrer le recours aux contrats courts.
La CFDT a toujours défendu l’idée que le dialogue social de qualité améliorait la compétitivité des entreprises en sécurisant les salariés.
Pour la CFDT, cette réforme aurait pu faire évoluer la culture du dialogue social et être une étape nouvelle de la sécurisation des parcours. Elle aurait dû faire le pari de la confiance entre ses acteurs, employeurs et salariés, quitte à bousculer les stéréotypes patronaux.
Le gouvernement n’a pas fait ce choix.
La CFDT demandait les moyens d’un dialogue social constructif,efficace, à armes égales. Le gouvernement n’a pas entendu sa demande et a privilégié la flexibilité au détriment de la justice sociale.
A l’inverse, il a légitimé les attentes les plus conservatrices d’une partie du patronat qui ne comprend pas que le dialogue social est un atout pour l’entreprise :

-Le pouvoir unilatéral des employeurs est renforcé dans les plus petites
entreprises. 6 millions de salariés des petites entreprises ne pourront pas
obtenir de contreparties lorsqu’un employeur voudra déroger au code du
travail.
– La présence de représentants des salariés dans les Conseils
d’administration ne sera pas généralisée à toutes les grandes entreprises.
– L’accompagnement des représentants du personnel par des experts sera
limité et contraint.

Cette réforme aurait pu être l’occasion de moderniser le fonctionnement des entreprises par un meilleur partage de l’information et de la connaissance économique avec les salariés et leurs représentants. C’est une occasion manquée d’amener le patronat à modifier son approche et ses méthodes.
C’est dans les entreprises, quelle que soit leur taille, que la CFDT continuera d’être aux côtés des salariés pour agir avec eux et construire les protections et les droits dont ils ont besoin.

Prise de parole Paris nord et Paris Sud

Les vacances sont terminées, les prises de parole reprennent leurs rythmes.

le 5 septembre 2017

– PARIS NORD à 10h30 salle 408 – 409

– La PFT à 11h15 salle 408

– PARIS SUD à 15h00 salle Victor Hugo

La délégation du personnel aura lieu le 7 septembre, n’hésitez pas à poser des questions pour cette occasion.

1 ère séance de négo URSSAF 2020!

La direction nous a convoqués pour « discuter des modalités d’accompagnement  pour la mise en place de  l’URSSAF  2020 »

Dans son « A la volée » elle précise :

La négociation portera sur « des modalités de choix des sites et des affectations, des conditions de mise en œuvre de ces mobilités »

Dés le début des négociations le directeur général adjoint a planté le décor « Si il n’y a pas d’accord ce seront des mesures unilatérales !»

Notre interlocuteur a ensuite indiqué tout ce qui était non négociable :

  • Les sites
  • Les activités sur les sites
  • Une fiche de vœux avec 3 choix
  • Pas de prime de mobilité fonctionnelle
  • Pas de fiches de vœux pour les salariés non concernés par URSSAF 2020 (Lagny Marceau)

A cela s’ajoutent 3 obstacles :

Les mobilités fonctionnelles souhaitées devront être évoquées avant les fiches de vœux lors des entretiens professionnels

Les besoins en formation ; un chantier PEPS qui télescope les négociations est mis en place .

Le télétravail un nouvel accord doit être également négocié sur des bases directoriales.

 

Ce qui est éventuellement négociable 

  • Le montant d’une prime de mobilité géographique
  • Une prise en charge des déménagements
  • Une aide à la recherche de logements (prise de contacts avec les mairies)
  • Une augmentation du remboursement  des frais d’abonnement à un transport en commun (de manière transitoire)
  • Une dotation augmentée de la subvention CE pour l’aide au logement

 

Peu de matière à négocier sur la table contrairement à ce que laissait supposer le « à la volée » de notre directeur. La CFDT vous tiendra informés du déroulement de cette négociation décidément très téléguidée .

N’hésitez pas à nous remonter des question ou des idées via notre blog