Bilan de mes quatre années de mandat

Cela fait maintenant quatre ans que je suis délégué du personnel au sein de l’URSSAF IDF. Avant de voter pour les élections professionnelles, je pense qu’il est important de vous faire partager mon expérience.
Avril 2013. Fraichement élu, j’ai assisté à ma première délégation du personnel. Je ne vous cache pas que le choc a été rude. Naïvement, je croyais à un dialogue constructif et que la direction allait apporter des réponses précises à nos questions. Je suis tombé de haut.  A chaque réunion, j’avais le même type de réponse :

– le système informatique ne fonctionne pas
réponse : c’est le national, on ne peut rien y faire.

– les conditions de travail se dégradent
réponse : une étude est en cours.

Ci dessous, l’image illustre bien mon attitude lors des premières réunions avec la direction…

 

Cette première expérience a été bénéfique sur plusieurs points.  La fonction de délégué du personnel ne s’improvise pas. Il faut être formé et prendre conscience de ce qu’on peut faire et ne pas faire.  Le syndicat CFDT possède un panel de formations pour assurer pleinement son rôle : aide à la prise de parole,  négociations ,assurer une représentation efficace du personnel.

Autre découverte. Durant les premiers mois de mon mandat, je pensais que l’on pouvait convaincre la direction en instaurant un rapport de force. Refus de signature,  Appel à la grève à tout va..j’ai très vite compris que cela était inefficace.
Le principe de la négociation est une force.  Refuser de signer un accord intéressant revient à pénaliser l’ensemble du personnel.
Imaginons un seul instant, un refus des accords  lors de la fusion en 2013 :
Plus de RTT, plus d’horaires variables, pas de prise en charge du transport à 90 % pendant un an. quel était l’intérêt pour le personnel ? Aucun.
Ne pas signer et ne jamais faire opposition est une politique de l’autruche et revient à fuir ses responsabilités.


Signer un accord avec la direction demande plus de courage que d’être systématiquement dans l’opposition.  On s’engage pour améliorer le plus possible les conditions de travail.

Pour se faire un bilan des quatre années qui se sont écoulées, il suffit de faire la liste ce qu’a obtenu le syndicat majoritaire à l’URSSAF  Ile de France et de ce qu’a fait la CFDT :

– Intéressement (accord national)  :

Accord signé par la CFDT.
Même s’il est nécessaire de dénoncer la philosophie de cette prime d’intéressement, pouvons nous raisonnablement renoncer à une somme de 800 euros une fois par an ?  La réponse est non. les fins de mois sont difficiles pour tous et renoncer à cette somme d’argent est irresponsable.

– Le travail à distance :

Syndicat majoritaire : pas de signature. CFDT : accord signé.
Les progrès technologiques permettent à chacun d’éviter la fatigue des transports. une meilleure qualité de vie. Pourquoi ne pas en profiter ?  Le TAD rencontre d’ailleurs un vrai succès.
la syndicat majoritaire n’a ni signé, ni fait opposition « dans l’intérêt des salariés ». cela revient à ne rien faire.

– Maintien des cotisations à temps plein pour les temps partiels à partir de 57 ans :

Syndicat majoritaire : pas de signature. CFDT : accord signé.
incompréhensible de ne pas signer un tel accord qui permet a des personnes fatiguées par des années de travail et des conditions de travail de plus en plus dures de profiter d’un temps partiel avec cotisations à temps plein.

– Horizon 2020 :

syndicat majoritaire : Avis négatif . CFDT : Avis négatif.

Ce projet 2020 a été l’occasion de montrer l’indépendance de la CFDT vis à vis de la direction en offrant l’occasion aux salariés de s’exprimer sur notre site et de participer à un sondage.

Bilan : 80 % des personnes sondées angoissées par ce projet 2020.  45 % préoccupés par les transports, 36 % par les changements professionnels.
Grâce à notre blog, véritable plateforme de communication, les interrogations des salariés et le sondage ont été remontés à la direction qui , devant l’inquiétude grandissante du personnel, a décidé de faire le tour des DDR. Une véritable force de proposition grâce à vous  !!

La chose la plus primordiale que j’ai réalisé durant ces quatre années, un délégué du personnel n’est pas efficace sans l’aide des salariés. sans l’aide du terrain, il n’est rien.
Plus que des gréves couteuses et inefficaces  à répétition, les salariés de l’URSSAF Ile de France ont besoin de se sentir soutenu. Au lieu de devenir de la contestation permanente, le syndicalisme sauce CFDT a évolué pour devenir un service aux salariés et une plateforme revendicative efficace pour améliorer les conditions de travail.

28 Mars 2017.  des délégués du personnel soudés et formés n’attendent que vos votes pour accomplir leurs missions : revendiquer une extension du travail à distance, un développement de carrière,  des effectifs suffisants adaptés à la charge de travail, une mise en place équitable du projet UR 2020.

Nous reconnaissons tous que la situation est difficile, les négociations ne sont pas faciles à mener mais la section CFDT URSSAF ile de France a de l’énergie à revendre.  On ne baisse pas les bras et nous avons besoin de votre vote pour être vigilant et être votre porte parole vers la direction.

Eric MARIE –  Délégué du personnel.

Une réflexion sur “Bilan de mes quatre années de mandat

  1. Bravo Eric !… Tu as su dresser un tableau concis et sincère de la fonction, de notre section et de l’implication indispensable des salariés … J’espère qu’ils seront nombreux à te lire …
    Isa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.