Commission CSSCT et plénière CSE du 09/07/2020 Réunion téléphonique du 16/07/2020

Plusieurs rencontres avec la direction aux alentours du 14 juillet.

  • Expertise de la CSSCT :

Cette commission qui reprend certaines des attributions de l’ancien CHSCT, s’est vue présentée le 9 juillet le rapport d’expertise du cabinet Cedaet sur l’Urssaf 2020.

Nous aurons l’occasion de revenir sur les conclusions et préconisations de ce considérable travail d’analyse tant il est riche. Nous ne sommes pas surpris par la nature des constats, mais nous ne nous attendions pas à ce que la situation soit aussi critique que les experts ne la décrivent.

Nous n’avons pas manqué en effet, comme les autres organisations syndicales, de porter vos revendications et d’exprimer vos craintes à la direction depuis le début de ce projet. La direction a toujours minimisé la situation, mais les conclusions des experts sont particulièrement claires sur la détérioration des conditions de travail.

Vouloir ajouter à un projet immobilier une importante réforme du métier n’a fait que compliquer le projet, l’a rendu opaque par les nombreux ajustements qui en ont découlé, et absorbé totalement la politique salariale, empêchant ainsi de récompenser à leur juste valeur l’investissement en travail fait par chacun.

Mais ce que met en lumière avant tout le rapport, c’est le désastreux climat de démotivation qui règne dans l’entreprise, déjà mauvais avant, qui n’a fait qu’empirer avec le projet Ur 2020 et qui atteint des sommets avec le confinement de la Covid 19.

Bien sûr, personne ne pouvait prévoir qu’une pandémie allait survenir en plein déroulement d’un si complexe projet, mais les choses ayant pris le tour que l’on connait, il aurait pu venir à l’idée de la direction de faire une pose ou au minimum de réviser la cible de son projet, ce que nous avions demandé pour les immeubles non encore livrés, sans être entendus par la direction.

La CSSCT poursuit son travail d’analyse de ce rapport. Nous ne manquerons pas de vous faire part de l’avancement de ces travaux.

  • Pauses à la PFT :

Les modalités vont en être revues en fonction des plannings de prise de téléphones.

La direction n’a cependant pas voulu entendre la demande qui lui a été faite qu’un agent puisse prendre une pose à la suite d’un contact téléphonique difficile : respect du planning, maintient-elle !

  • Carte de restauration :

Mr Malric répondra à la lettre ouverte envoyée avec la CGT après le questionnaire sur la carte de restauration pour en demander la distribution au volontariat (77% des agents opposés). Avant même la réponse officielle, la direction adjointe nous fait comprendre que la réponse de la direction sera négative !

  • Prime Covid :

Les modalités de distribution de cette prime de 390 euros brut à 35 % du personnel seront présentées aux élus du CSE lors d’une séance extra-ordinaire fin juillet.

  • Ré ouverture de l’accueil :

Nous avons diffusé la semaine dernière la déclaration préalable que nous avons faite à la CSST et au CSE pour dénoncer les conditions dans lesquelles l’accueil (y compris tout-venant) a été rouvert sans information préalable des Instances Représentatives du Personnel.

La direction a apporté une précision quant aux messages qui avaient été donnés par les responsables de branche : Les agents d’accueil ont les horaires variables, ils peuvent bénéficier du TAD, et le retour sur site n’est pas obligatoire durant l’été tant que le planning d’accueil est assuré (tous les agents ne sont pas requis).

Se pose cependant la question de la mise en place de l’accueil visio en TAD. Il ne peut se faire qu’au volontariat car le domicile de l’agent reste du domaine privé. La direction réponds qu’il pourra être expliqué aux agents comment flouter leur fond d’écran.

  • Politique salariale :

Les arbitrages ne sont pas rendus.

  • Forfait cadres :

Devant les multiples interrogations que soulevaient la note de service sur la mise en place du forfait pour les inspecteurs, la direction a mis en place une FAQ. Une précision sur la compensation du 15 août, les personnes au forfait y ont bien droit.

Bien que rien n’ait été indiqué dans le protocole à ce sujet, la direction a lancé un test sur les modalités de mesure du temps de travail des inspecteurs qui n’opteraient pas pour le forfait. Cela ne relève pas d’une négociation syndicale affirme-t-elle.

  • Etat sanitaire :

Pas de nouveaux cas de covid, les quelques personnes testées depuis la réouverture des sites se sont toutes révélées négatives.

La direction précise que, sauf décision gouvernementale, il n’est pas prévu de phase 3 pour le déconfinement : retour en présentiel en septembre, mais avec maintien des mesures barrières.

En marge de la réunion téléphonique hebdomadaire, Mme Zagar a bien voulu nous donner quelques conseils pour l’été :

Ce qui importe avant tout dans la transmission du virus nous dit-elle c’est la façon dont l’air circule. Il faut donc impérativement se couvrir d’un masque dans un endroit clos non ventilé (ce qui a d’ailleurs été rendu obligatoire depuis par décret pour tous les espaces publics).

En extérieur, le risque est moins grand, mais dans des lieux encombrés, il est conseillé de porter un masque ne serait-ce que pour se prémunir au cas d’éternuements ou de toux des personnes qu’on croise.

Pour ce qui est des restaurants (où le port du masque n’est de fait pas possible à table), il faut bien choisir des établissements bien ventilés où les tables sont espacées (la question du port du masque du personnel ne doit plus se poser avec le nouveau décret).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.