Commission de suivi du protocole d’accompagnement de l’Urssaf 2020

Ainsi que prévu au protocole sur l’Urssaf 2020, cette commission semestrielle s’est réunie le 17 novembre pour étudier l’effet des mesures d’accompagnement du projet.

Au total 260 salariés ont bénéficié de l’une ou l’autre des mesures (voire de plusieurs pour certains).

  • Plus d’une centaine d’agents ont vu la prise en charge de leur Pass Navigo (avec un maximum de 138 personnes au printemps), mesure qui a été maintenue pendant le confinement.
  • Une vingtaine de personnes ont bénéficié du remboursement des IK, mesure qui a été suspendue pendant le confinement (la déclaration des frais n’aurait pas été significative) et qui sera reprise ensuite pour que les agents touchent bien 12 mois en tout.
  • Les primes de mobilité ont toutes été payées en février (145 pour 1 mois et 67 pour 2 mois).
  • Certains salariés n’ont pas encore fourni les formalités pour toucher les indemnités de transport ou IK bien qu’ils y auraient droit.
    Si vous êtes dans ce cas, ne laisser pas perdre cet avantage pour vous.
  • Les personnes qui ont déménagé plusieurs fois (en zone tampon) ont pu toucher la mesure dès leur premier déménagement. 15 personnes sont dans ce cas.
  • L’accompagnement logement par contre à l’air d’avoir du mal à se mettre en place avec la nouvelle plate-forme AL’in d’Action logement.
    Manifestez-vous si vous êtes en difficulté.
  • 6 salariés ont pu avoir une majoration de leur prime de crèche et 5 ont pu avoir un berceau (en plus des berceaux déjà accordés).
  • Malheureusement l’accompagnement à l’intégration des nouveaux sites n’a pu se faire depuis le premier confinement.
  • Les salariés bénéficiant d’un matériel adapté font l’objet d’une attention particulière des équipes de déménagement, en relation avec leur encadrement.
    Si vous êtes dans le cas, assurez-vous en avec votre hiérarchie si ce n’est pas déjà fait.
  • 4 gestionnaires proches du départ à la retraite ont pu rester sur leur site sans changer de régime. Ne sont pas compté à ce niveau ceux qui de doutes façons ont obtenu leur 1er vœu.
  • 25 salariés auraient pu obtenir un 3e jour de TAD, mais seuls 19 en ont fait la demande.
  • 31 salariés ont été accompagnés par l’Urssaf pour leur demande de mobilité en Province, 5 ont reçu des propositions à ce jour et 3 les ont accepté. Rappelons qu’au final la mutation reste au bon vouloir de l’organisme de destination.
  • Aucune demande de congé sabbatique, de congé de fin de carrière ou de congé pour création d’entreprise n’a été faite.
  • Pour ce qui est des contestations sur l’affectation, les agents ont été invités à s’inscrire dans la base de demande de mobilité et ils seront prioritaires lorsque des places se libèreront.

Les neutralisations dues aux confinements, ou les retards dans l’installation des nouveaux sites n’ont pas eu d’effet sur la durée des mesures qui sont valables 12 mois, la durée de l’accord courant jusqu’à fin 2022 permet pour le moment d’absorber les décalages qu’on a connu.

Voilà en l’état actuel le résultat des mesures. En attente de celles qui seront déclenchées par les derniers déménagements (Paris et Cergy).

Nous rappelons que la section CFDT de l’Urssaf IDF a suivi les salariés dans la transition Urssaf 2020 et obtenu ces indemnités qui vont au-delà de la Convention Collective.

Rappelons aussi que ces mesures sont financées avec une enveloppe particulière et sont versées sans prendre sur l’enveloppe des pas de compétence et des changements de niveaux.

Le 19 novembre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.