Compte rendu CSE du 27/01/2020

Pour cette première séance du Comité Economique et Social (CSE) un ordre du jour un peu allégé mais traitant de divers points vus en 2019 par le CHSCT (maintenant remplacé par la CSSCT).

1°) Article 3 du règlement intérieur sur les conflits d‘interêt

Sujet qui remonte à l’été dernier. La direction n’ayant pas apporté de réponse aux questions formulées en son temps par le CHSCT, la délégation du CSE a considéré à l’unanimité des OS qu’elle n’était pas en mesure de donner un avis.

Rappelons que le fond du sujet est que la direction veut mettre en place un système ou chaque agent déclarerait de lui-même les comptes cotisants sur lesquels il ne veut pas travailler pour cause de conflit (paarents, amis, asso, …).

Trop vague et imprécis, et surtout quelles seront les conséquences si on s’aperçoit après coup qu’on traite un compte dont le gérant est un proche mais qu’on ne l’a pas déclaré au préalable ?

On ne connait pas toujours le numéro de compte Urssaf des gens qu’on fréquente !

Quoi qu’il en soit, nous vous engageons à déclarer de manière très large afin d’être couverts en cas de problèmes.

 

2°) Aménagement de Cergy de Champs

Des modifications par rapport aux plans d’origine, en particulier pour l’accueil sont l’occasion de mettre en lumière ce qui ne va pas dans les nouveaux sites :

Les « mange-debout » installés dans les centres d’accueil sont particulièrement inconfortables voire même dangereux (mal de dos, risque de chute).

L’accès aux locaux du personnel est parfois trop proche de l’entrée du personnel, voire même pas sécurisé et l’on subit des intrusions.

Tout ceci sans compter les « habituels » désordres que nous rencontrons dans nos nouveaux sites : froid, bruit, lumière, pannes d’ascenseur, portes bloquées, pas de RIE, ….

Au-delà du mal que se donnent tous les agents des secteurs immobiliers, il semble que la cause vienne souvent des marchés passés (mauvaise qualité des matériaux, prestations insuffisantes et notamment des contrats de gardiennage trop courts).

Les débats qui s’en sont suivi ont été l’occasion d’élargir sur ces autres sites et des témoignages ont pu être recueillis par des élus qui y sont affectés.

A Lieusaint par exemple, il a pu être mis en évidence que, depuis l’installation, tous n’est pas encore rentré dans l’ordre.

A Saint-Ouen – site ex SSI qui a du être réaménagé pour intégrer l’Urssaf 2020 – on rencontre les mêmes problèmes, aggravés par la situation des agents SSI qui rejoignent un collectif de travail dont ils ignorent tout et pour lesquels les différentes opérations d’intégration (habilitations, connexions, diffusion de l’information) ont du faire l’objet de priorisations.

D’une façon générale, ce qui ressort, c’est la façon dont les agents – qui n’ont rien demandé encore une fois – ressentent un mal-être et un sentiment de manque de soutien face à ces mutations. Et ceci redisons le malgré la peine que se donnent les agents des services support (personnel, immobilier, informatique) dont l’implication n’est pas remise en cause.

5°) Refonte globale des Documents uniques (DUERP)

Un prestataire est recruté pour mener cette réflexion de réforme du document destiné à lister tous les risques auxquels est confrontée l’entreprise.

Cela se traduira entre autres par des visites des locaux et des interviews de salariés.

A suivre donc.

Questions diverses

Modification de l’article 48 de la convention collective : avec la disparition des délégués du personnels, c’est à la personne convoquée à un entretien disciplinaire d’aller solliciter des défenseurs, Nous ne sommes même plus informés.

Si vous avez connaissance dans votre secteur de ce genre de cas, n’hésitez pas à les renvoyer vers nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.