Compte-rendu de la séance plénière CSE du 14 juin 2021

ACTION LOGEMENT

Suite à nos nombreuses interventions sur le manque de service rendu par Action Logement devant la détresse croissante de nombre de nos collègues en difficulté, un représentant d’Action Logement est venu nous présenter son bilan.

Il a fait état de la situation sanitaire qui à ses dires n’a pas arrangé les choses, les salariés se montrant plus prudents avant de quitter un logement ce qui a réduit l’offre alors que la demande faisait un bon dans le même temps (toujours à cause de la crise).

Mais le fait est qu’au-delà de ces considérations le bilan était déjà désastreux avant la crise.

C’est ainsi qu’en 2020, seulement 7 logements ont été attribués pour 102 demandes alors qu’en 2021 seulement 3 attributions pour le moment pour 157 demandes.

Le représentant a tenté de justifier ce résultat par nos salariés qui seraient trop exigeants à ses dires. Mais encore faudrait-il qu’il y ait des propositions à la hauteur de nombre de demandes. Et encore faudrait-il que les propositions soient compatibles avec les contraintes de la vie de tous les jours (temps de transport, écoles, garderies).

Il met en cause aussi l’Urssaf qui ne parvient pas à créer son espace employeur sur la plate-forme Al In, ce qui ne lui permet pas d’appuyer les demandes de ses salariés. Mais quand bien même cela serait vrai (une obscure incompatibilité de pare feu est mise en avant comme explication de ce bug), un contact direct entre l’Urssaf, la commission logement du CSE et un correspondant identifié d’Action Logement doit être mise en place pour contourner ce problème qu’il faudra de toutes façons bien résoudre un jour.

Le représentant d’Action Logement a également tenté de mettre en avant les services rendus autres que le logement, comme les prêts par exemple. Et s’il est vrai que des salariés en ont bénéficié, ce n’est pas le sujet le plus épineux, la commission logement du CSE s’en chargeant déjà à la satisfaction de nombre de nos collègues.

En résumé, une séance où les élus ont pu mettre sur la table et pointer les problèmes qu’Action Logement n’a pas pu continuer à ignorer. Au final un contact a été désigné pour le CSE et le principe de rencontres et de points réguliers a été acté.

Action Logement nous promets même un webinaire spécial Urssaf au 3e trimestre.

CFDT : En cas d’urgence, n’hésitez pas à vous rapprocher de la commission logement et de l’assistance sociale

 

CAMPAGNE DE SENSIBILISATION AUX MAIL FRAUDULEUX

Les résultats de l’Urssaf Ile-de-France sont vraiment trop mauvais pour les campagnes lancées par l’Acoss.

Devant ce constat, la direction prévoit de lancer ses propres campagnes de tests et de mettre en place des actions de sensibilisation aux risques.

En attendant l’attention est attirée sur le savoir-faire de plus en plus élaboré des pirates.

CFDT : Rappelons que jamais, en aucun cas, personne ne doit communiquer de mots de passe par mail, et encore moins de coordonnées bancaires.

 

PRISE EN CHARGE DES DEMANDES D’ACTION SOCIALE

Devant l’afflux de demandes émanant des TNS et le stock accumulé durant la crise sanitaire, il est envisagé de poursuivre le renfort du groupe de 5 personnes du Lagny par la prise en charge en DR TI par les GIDR pour le tri des demandes et envoi éventuel de lettre type et vers les RJ et AJ pour les réponses plus spécifiques.

Une expérimentation de 6 à 9 mois est envisagée à ce titre.

A noter que le pôle Action Sociale a quant à lui été renforcé de 6 CDD de 6 mois.

CFDT : Il a été fait remarquer que les GIDR sont eux aussi submergés par le renfort régional, le renfort téléphonique et la prochaine reprise du recouvrement et ne parlons pas de la politique d’apurement des dettes dont se vante le directeur de l’ACOSS.

CFDT : Il est certain que la situation actuelle est particulière, mais nous n’avons pas manqué de faire remarquer que derrière ce problème de flux de travail trop important se trouve un besoin de recrutement (au-delà des 6 CDD).

 

ENTRETIEN DE SUIVI DES CADRES AU FORFAIT

La direction nous présente la campagne d’entretien pour les cadres ayant opté pour le forfait.

Basé sur un questionnaire sur lequel les agents pourront évaluer leur perception de leur charge de travail, de l’organisation, de la conciliation vie professionnelle / vie privée et de leur rémunération, ce programme soulève la question de l’utilité de doubler tous ces sujets qui sont déjà dans le périmètre des EAEA.

La direction précise que l’EAEA n’est qu’annuel, et qu’elle pense préférable de suivre plus fréquemment cette population.

CFDT : A voir….n’hésitez pas à nous faire remonter vos difficultés

 

ACCOMPAGNEMENT DES INSPECTEURS DE RETOUR D’ABSENCE DE LONGUE DUREE

Ce dispositif permet aux inspecteurs de demander un entretien destiné à définir un plan d’accompagnement pour leur retour en compétence.

Assez peu utilisé, seules 10 personne l’on demandé en 5 ans, cette procédure ne manque pas d’intérêt.

CFDT : Il est même à se demander si ce système ne pourrait pas être étendu à d’autre métiers.

La direction dit que c’est en effet un sujet et promet d’y réfléchir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.