Compte-rendu de la séance plénière CSE du 17 décembre 2020

AVIS SUR LES MODALITES D’ACCOMPLISSEMENT DE LA JOURNEE DE SOLIDARITE

Comme chaque année, devant le refus unanime des organisations syndicales de signer un protocole d’accord sur la journée de solidarité, la direction reste sourde à notre demande de nous accorder cette journée et décide unilatéralement de nous prendre cette journée.

 

AVIS SUR LES RAPPORTS DE LA MEDECINE DU TRAVAIL

La CFDT prend acte de ces rapports.

Autant nous soulignons l’implication du médecin du travail interne et la qualité de son rapport, autant nous déplorons la surcharge imposée à ce service du fait de la nouvelle répartition des effectifs avec Ur 2020. Le recrutement d’une 4e infirmière est une bonne chose, c’est entendu, mais les infirmières ne peuvent pas tout prendre en charge pour seconder le médecin du travail.

La direction n’entend pas donner suite à notre demande d’élargir la médecine du travail à d’autres aspects que purement médicaux (psychologue du travail, ergothérapeute, …).

Nous demandons de plus à la direction d’exiger de l’ACMS des rapports plus complets sur l’état de santé des collègues des DDR de leur ressort, ceux-ci n’étant que des alignements de données chiffrées non explicites.

 

PLAN DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES

Le rapport de la commission formation du CSE pointe du doigt les retards que la situation sanitaire a causé dans les formations destinées aussi bien à nos collègues récemment intégrés (SSI, Agessa, MDA) qu’à ceux qui doivent changer de régime avec Urssaf 2020.

En outre la situation de confinement a démontré que de nouveaux sujets sont à creuser, comme le management à distance par exemple, ou plus généralement la part prise par les formations à distance par rapport au présentiel.

Il faudra également éclaircir comment se fera la certification des formations de gestionnaires du recouvrement après l’abandon du programme Oméga de l’institut Cap 10.

 

CREATION D’UN DEPARTEMENT DEVELOPPEMENT RH

Il s’agit d’une mutualisation des actuels secteurs du recrutement et de la formation professionnelle pour une meilleure synergie.

Malgré les craintes qui sont nées dans les équipes de ces deux actuels départements, la direction nous assure que seuls quelques métiers transverses seront impactés par cette réorganisation et que 95% des agents conserveront le même travail. Un formateur restera formateur et un chargé de recrutement restera chargé de recrutement.

Quant à la question des implantations de cette nouvelle structure, la direction affirme que malgré des bruits qui ont couru, rien n’est décidé et que si le besoin se fait sentir la CSSCT sera consultée conformément aux textes.

Nous avons alerté la direction sur les inquiétudes qui sont nées des présentations faites aux agents. Celles-ci n’ont visiblement pas suffisamment expliqué que rien ne pourrait se faire sans que l’avis du CSE ne soit rendu, la présentation ayant donné aux agents l’impression qu’au contraire tout était joué d’avance.

REORGANISATION DU SERVICE FEND

Comme on en a malheureusement maintenant l’habitude, chaque fois qu’un responsable d’unité part, la direction en profite pour répartir l’effectif sur les RU qui restent.

 

INFORMATION SUR LE PROJET DEMAIN DE L’ACOSS

La direction nous apporte quelques explications sur les groupes de réflexion pilotés par l’Acoss sur l’avenir du télé travail.

L’idée serait de ne plus raisonner par métier, ni de fixer de condition d’ancienneté minimum, mais de regarder quelles activités sont télétravaillables ou pas et quel est le niveau de maîtrise de chacun dans ces activités.

Ainsi, l’Acoss annonçant le droit au télétravail pour tous, il faudra rechercher pour chaque métier à ce que chacun ait au moins une part d’activité télétravaillable.

Ensuite, selon la proportion de ces activités et le niveau de maitrise de chacun dans celles-ci, chacun aurait droit à un certain nombre de jours de TAD qui ne pourra pas aller au-delà de 3 jours.

La réflexion de l’Acoss devant aboutir pour 2022, la direction de l’Urssaf lancera au 2nd semestre 2021 une négociation pour un nouveau protocole d’accord sur le télétravail.

 

SITUATION DES EX-AGENTS DE l’AGESSA, DE LA MDA ET DU SSI

Une séance particulière du CSE sera organisée pour mettre à plat toutes les difficultés qu’ont rencontré, et rencontrent encore, ces agents dont l’intégration a été plus que perturbée par la situation que nous connaissons actuellement.

 

EQUIPEMENT DES PC EN TAD

54 % des agents étaient équipés d’un PC Urssaf au début du confinement.

Ils sont aujourd’hui 71,5 % à être équipés.

 

FORMATIONS UR 2020

Le programme de formation des agents changeant de régime va reprendre en 2021 en priorité pour les ex-PAM.

La direction ne veut cependant pas fragiliser la gestion des TI et le plan sera plus étalé sur ce versant pour ne pas envoyer trop de monde en formation en même temps.

Quant à la formation des ex-Agessa et MDA, elle va débuter en mars.

 

HEURES SUPPLEMENTAIRES

Le planning va être diffusé, aussi bien pour les samedis que pour les HS en semaine qui vont être renouvelées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.