Compte-rendu du CSE du 2 septembre 2020

CONDITIONS DE REPRISE A COMPTER DU 14 SEPTEMBRE 2020

La direction nous a présenté le plan de reprise du 14 septembre.

Le retour sur site est imposé à tous les agents au moins 2 jours par semaine (3 pour les personnes en bureau isolé fermant avec une porte).

Mais il est tout à fait possible à ceux qui le veulent de revenir tous les jours.

Chaque bureau ne pourra contenir plus de 50 % de ses occupants. Pour installer tout le monde, on pourra se servir d’autres bureaux.

Les responsables vont devoir dans les jours qui viennent établir des plannings afin de déterminer quels agents seront présents sur quelles journées et dans quels bureaux.

Nous n’avons pas manqué de soulever la difficulté que va représenter cette organisation et la charge qui va peser – une fois de plus – sur les RU.

Les cafétérias sont ouvertes mais ne pourront être utilisées que sur réservation par tranche d’une 1/2 heure.

Les distributeurs de boissons et de friandises sont en fonction, mais il ne sera pas possible de boire un café ou manger un sandwich dans son bureau s’il est collectif (interdiction de retirer son masque).

Les réunions resteront à distance de préférence, à défaut, une salle de réunion ne pourra pas contenir plus de 50 % des personnes qu’elle est en capacité de recevoir.

Pour les formations sur site, il sera distribué du gel et des lingettes ainsi que des films plastiques pour couvrir les claviers d’ordinateurs.

A partir d’octobre, il n’y aura plus de vigiles. 1 boite de masques jetables – ou lavables – sera attribuée par mois aux agents.

Les agents pourront toujours demander à utiliser les parkings, mais aucune IK ne sera versée.

A la PFT, les agents pourront rester en TAD 4 jours par semaine, et leur journée de présence sur site sera occupée à mi-temps en back office et la demi-journée d’accueil téléphonique pourra être ponctuée de poses toutes les heures.

En définitive, un plan de reprise qui répond aux conditions imposées par l’Acoss, et qui ne tient pas compte de la problématique francilienne de transport. Rien n’est dit au sujet des cas de perturbations de transports.

Rien n’est dit non plus sur les conditions de restauration pour les sites où le RIE n’a pas ré ouvert.

Rien n’est dit quant aux enfants en bas âge scolarisés ou en crèche.

De plus l’organisation des plannings de retours risque de s’avérer être une tâche particulièrement compliquée pour les divers secteurs de l’organisme et les modalités disparates d’un site à l’autre. Un retour plus progressif au volontariat aurait été préférable. La direction n’a pas voulu l’entendre.

Pour toutes ces raisons, la CFDT, consciente de l’état sanitaire du pays et soucieuse que la recomposition des équipes se fasse avec la meilleure garantie pour la santé des collègues, ne peut donner un avis positif à ce plan de reprise. Elle ne peut qu’en prendre acte, la sécurité des salariés reste de la responsabilité de l’employeur.

 

INTEGRATION DU PORT DU MASQUE AU REGLEMENT INTERIEUR

Le gouvernement ayant rendu obligatoire le port du masque en entreprise, le règlement intérieur doit être modifié pour y intégrer cette obligation en période d’épidémie décidée par les pouvoirs publics.

Attention, nous étions déjà habitués à devoir porter un masque dans les espaces communs et les salles de travail, mais à partir de maintenant, qui dit règlement dit sanction en cas de non-respect, même si la direction affirme que ce n’est pas à l’ordre du jour.

 

ETAT DE L’EPIDEMIE

En marge de cette séance, Madame Zagar nous a donné de nouveaux chiffres sur l’état de santé des collègues pendant la période d’été.

Un seul cas de suspicion s’est déclaré sur un site et 25 cas ont été signalé hors Urssaf.

Seules 3 de toutes ces personnes se sont révélées positifs et 3 sont en attente de résultats. Ces contaminations proviennent pour les 3 personne de l’entourage familial et non pas professionnel.

Le protocole sanitaire continue de s’appliquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.