Déclaration CFDT aux séances de la CSSCT et du CSE du 9 juillet 2020

La deuxième phase du déconfinement, présentée au CSE le 8 juin dernier, parlait d’une reprise progressive de l’accueil physique, sous forme de rendez-vous uniquement et avec équipement de 3 box sécurisés par site.

Elle maintenait également le principe du TAD et du retour au volontariat sur site jusqu’à fin août.

Au lieu de cela, les agents des centres d’accueil ont reçu fin juin une communication de leurs directeurs de site respectifs leur expliquant :

  • Qu’ils devront revenir sur site
  • Et que du pré accueil serait mis en place en plus de l’accueil sur rendez-vous.

En fait de pré accueil, on a bien compris qu’il s’agissait de ré ouvrir l’accueil tout venant et ce, sans que le CSE ni même la CSSCT n’ait été informés.

Qui plus est, il n’était pas question dans cette communication ni de pouvoir poursuivre le TAD jusqu’à fin août comme pour les autres secteurs, ni même de pouvoir bénéficier des horaires variables.

Malgré les apaisements donnés par la direction depuis, confirmant le droit des agents d’accueil à bénéficier du TAD et des horaires variables, et nous assurant que la reprise du pré accueil ne sera que très progressive, nous ne pouvons que maintenir nos craintes sur les conditions de cette ré ouverture.

Comment en effet éconduire des cotisants qui se présentent spontanément, et ce même avec la présence d’un vigile ?

Les mesures sanitaires (masques, lingettes, écrans de plexiglas) sont à mettre à l’actif du plan de réouverture, mais elles ne font pas tout.

Qu’en est-il de la pression portée sur les agents, sur les statistiques, sur la formation des CDD, etc. quand le message officiel est à une reprise progressive ?

La CFDT ne peut que déplorer que la direction se lance dans une réouverture tous azimut du tout-venant, juste parce que l’Acoss l’a inscrit dans le plan de déconfinement de la branche. La situation sanitaire de l’Ile-de-France reste précaire.

Et la CFDT rappelle au demeurant la consigne donnée par l’Acoss, de poursuivre la bienveillance envers le personnel durant cette période de grave crise sanitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.