Elections du Comité Social et Economique du 2 au 9 décembre 2019

La CFDT remercie les collègues qui nous ont accordé leur confiance lors des élections du Comité Économique et Social (CSE) qui remplacera désormais à la fois le CE, les DP et le CHSCT.

Nous avons obtenu 23,77 % des voix (16,35 % des employés et 33,38 % des cadres).

Vos votes nous ont permis d’avoir 5 élus titulaires et 5 élus suppléants au CSE.

Confortés dans notre action nous allons œuvrer au mieux des intérêts de chacun, quel que soit son métier et quelle que soit son affectation géographique.

Il est clair cependant que notre score ne nous donnera qu’une voix consultative dans la gestion des œuvres sociales du CSE.

Nous pourrons cependant continuer à tenir notre rôle pour ce qui est de la représentation du personnel tant pour la défense des situations individuelles ou collectives, qu’au sujet des conditions de travail, des questions de sécurité ainsi que pour exprimer notre position vis-à-vis des réorganisations que connaît l’Urssaf et des mécontentements que vous nous faites remonter.

Il nous faut bien pourtant tirer le bilan de cette élection et il faudra que chacun prenne conscience que le taux de représentativité de la CFDT à l’issue de ce vote (24,01 % des organisations syndicales représentatives) ne va plus nous permettre de conclure des accords dans l’entreprise, et nous le regrettons bien !

Faut-il rappeler que la CFDT a signé à l’Urssaf le protocole pour la RTT et pour le TAD, de même qu’au niveau national la CFDT a signé les accords sur le PERCO, sur l’intéressement, sur la revalorisation des médailles du travail, mais également celui pour l’amélioration des prestations de la Mutuelle ?

Nous avons récemment signé l’accord sur les mesures compensatoires à l’Urssaf 2020, accord que vous avez confirmé à une large majorité des 2 /3 par référendum.

Malheureusement, et malgré la confiance que nous avions mis dans cet accord, son application a souffert de l’utilisation de l’outil de calcul des temps de trajet choisi par la direction, ce qui a conduit nombre d’entre vous à en contester le résultat. Contestations qui ne sont pas toutes résolues et que nous continuons à accompagner.

Qui plus est, ces attributions de compensations URSSAF 2020, ont coïncidées avec l’attribution des mesures salariales – qui ne découlent en aucun cas de l’accord sur l’UR 2020 que nous avons signé – ce qui a conduit à la plus grande confusion dans les esprits, la frontière entre le budget dédié URSSAF 2020 et le budget normal de l’Urssaf étant confuse, ce qui a eu pour effet que de générer de nombreux mécontentements.

Nous ne pouvons que nous féliciter que certains agents aient pu bénéficier de ces mesures salariales, mais nous en déplorons le niveau trop faible de pas de compétences, laissant de l’amertume à beaucoup de nos collègues, dont l’implication au travail pouvait leur laisser espérer une attribution de points.

Aujourd’hui, nous sommes au début du déploiement de l’URSSAF 2020, St-Quentin et Evry sont passés en cible, Lieusaint est ouvert, d’autres suivent et suivront encore, l’inquiétude, l’insatisfaction ne font que croître, ajoutées à de  mauvaises conditions de travail, à une pression de plus en plus constante.

Il est regrettable que ce projet – dont nous n’avons jamais compris le bien-fondé – ait été programmé au moment où les ordonnances Macron imposent l’installation du CSE. La première conséquence de cette mise en place est la réduction considérable des moyens mis à disposition des organisations syndicale, au moment même où notre présence est plus qu’indispensable auprès de vous.

Encore une fois nous ferons au mieux de vos intérêts et avec les moyens inhérents à notre représentativité.

Au cours de cette mandature, fixée à 4 ans par les ordonnances, certains d’entre nous partiront. D’autres nous rejoindront, nos collègues du SSI d’abord, apportant à notre organisme un renouveau, et d’autres aussi, futurs embauchés, espérons les nombreux, nous apportant  jeunesse et renouveau.

Aux anciens comme aux nouveaux, il va nous falloir faire appel pour renforcer nos équipes syndicales afin de continuer à porter le projet de transformation sociale dont la CFDT est le moteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.