Mouvement intersyndical du 29 janvier 2019

Toutes les fédérations étaient présentes dès 10 h devant le ministère des Affaires Sociales, afin d’y être reçues par la ministre Agnès Buzyn.
Soutenues et réchauffées par les salariés de la Sécurité sociale présents, les organisations syndicales ont attendus plus de 2 heures avant d’être reçues. La délégation ministérielle était composée de Clément Lacoin nouveau conseiller de la ministre et d’Elodie Lematte sous-Directrice à la DSS.

La CFDT a défendu les revendications suivantes :

-La nécessité de faire bénéficier les salariés d’une prime Macron
-Augmentation conséquente de la valeur du point
– Des moyens financiers pour la Classification

Le Ministère s’est engagé à donner une réponse pour la fin de la semaine sur le sujet de la prime Macron.
Pour la Classification, les représentants de l’Etat se sont engagés à un financement pluriannuel pour la période 2019-2022,à cette occasion nous prendrons connaissance du taux RMPP au pire début février.
Si l’annonce sur les garanties d’un financement de la classification peut être positive, le gel plus que probable de la valeur du point est inacceptable

L’action du 29 janvier a maintenu la pression sur les Pouvoirs Publics grâce à l’implication des salariés.
La CFDT sera vigilante aux annonces de début février.
Nous restons tous mobilisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.