REUNION DE NEGOCIATION TAD DU 22 JUILLET 2021

Lors de la séance du 22 juillet, la direction nous a apportés certaines précisions sur ce qu’elle serait disposée à négocier.

 

Périodes rouges

Essentiellement pour les FEND, la direction entend figer certaines périodes en « rouge » durant lesquelles des restrictions seraient posées pour la prise de jours de TAD.

Pas plus de précisions pour le moment.

CFDT : Comment seront identifiées les périodes rouges et sur quelle durée ? Qu’est-ce qui est proposé aux personnes qui ne font pas de TAD durant la période rouge ? les jours sont-ils récupérables ?

 

Manageurs

La direction réfléchit à ne pas faire de différences entre agents et manageurs dans l’accord.

Ainsi, les manageurs auraient de fait droit à 3 jours de TAD comme tout le monde.

CFDT : Nous demandons que les manageurs puissent alterner leurs jours de façon à pouvoir rencontrer  l’ensemble de leur équipe. Nous serions plus favorables à un TAD modulables ou à 120 jours de TADO.

 

TADO :

La direction propose 52 jours de TADO, sans distinction agents ou manageurs donc.

Mais elle imposerait le respect des 2 jours sur site par semaine, même en TADO.

CFDT : Notoirement insuffisant pour laisser un véritable choix entre TAD et TADO, 52 jours c’est juste 1 jour par semaine. Nous demandons 120 jours comme le préconise l’Acoss.

 

Matériel :

La direction n’entend pas accepter que des agents travaillent avec leur matériel informatique personnel. C’est à l’employeur de fournir l’outil de travail.

2 écrans (en plus du portable) pourront être attribués pour certains métiers.

Pour les autres matériels et mobiliers, cela se traduirait par une contribution financière (en plus de l’indemnité actuelle).

CFDT : s’agit-il bien de deux écrans à domicile en plus des deux écrans sur site ? Quelles catégories de métiers sont ciblés ? Nous demandons que les deux écrans soient attribués à ceux qui le veulent ?

Quelles conditions pour la contribution financière, quelle périodicité, pour le TAD et le TADO ?

Nous demandons que tous les manageurs soient équipés de téléphones professionnels.

 

Poste de travail

La direction pose le principe que tous salarié a droit à un poste de travail, mais pas nécessairement à son poste de travail.

Refus de la direction pour d’autres équipements (imprimantes, clés 4 G). Par contre, pour certains métiers des téléphones professionnels permettant le portage informatique pourraient être proposés.

CFDT : nous demandons que les manageurs aient un bureau personnel et que leurs équipes soient positionnées à proximité de leur manager.

Nous insistons pour que les agents qui n’auraient pas d’accord de TAD puissent conserver un poste de travail dédié.

 

Lieu de travail :

Sur site, à domicile, dans une résidence secondaire ou familiale (qui devra être déclarée), sur un autre site (compris dans les jours de TAD).

La direction n’est pas favorable à du Coworking sur des lieux multi-entreprise à cause du coup de location (15 euros par jour la place) et de la confidentialité.

CFDT : Nous demandons que des solutions puissent être cherchées avec des organismes de Sécurité Sociale.

 

Campagne de TAD

Elle reste annuelle mais la direction admettrait une possibilité de révision en cours d’année.

 

Nouveaux embauchés

La direction envisagerait un démarrage progressif dès la 1re année, au bout de quelques mois en commençant par une journée.

CFDT : de quelle grille le manageur disposera-t-il pour apprécier la possibilité ou pas de l’agent à télé travailler ?

 

Aide aux aidants

Un nombre forfaitaire de jours pourrait être accordé aux personnes devant occasionnellement apporter une aide à des proches, dérogeant ainsi temporairement à la règle des 2 jours sur site par semaine.

Pas plus de précision pour le moment, mais la direction précise qu’en aucun cas ça ne pourra devenir permanent.

 

Activités non télé-travaillables

Pour certains métiers dont les activités sont difficilement télé travaillables, il va être recherché comment il serait possible d’étendre à de nouvelles activités pour les personnes qui souhaiteront faire du TAD.

Une étude va être lancée. Ça peut s’accompagner de formations à de nouvelles tâches par exemple.

CFDT : Autant le principe d’étendre son champ d’activité pour bénéficier du TAD se comprends.  Espérons que cela ne se traduise pas par une obligation d’accepter certaines tâches sous la contrainte.

 

Prochaine négociation le 30 juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.