Résultats des élections

Les résultats sont tombés. notre score dans le collège « cadres » est un franc succès. Karine Macadoux et Sylvie Bouhrara sont largement élues . Pour les « employés » , nous n’avons hélas aucun élu.

Malgré une abstention de plus en plus forte, notre score est stable. Face à l’employeur nous sommes vraiment reconnus comme la première organisation cadre de l’URSSAF. Grace à votre aide et vos conseils, il nous reste à augmenter notre score chez les employés.

Merci à tous pour votre soutien sans faille

Résultat des élections

Les élections sont derrière nous. Cela a été l’occasion de nous rencontrer et de débattre lors de nos différentes prises de parole. De vous présenter le bilan des quatre années écoulées.  Ces efforts ont été payants car nous avons un résultat en augmentation dans un scrutin qui a redistribué les cartes avec l’arrivée de SUD et de la CFTC. Bienvenue à eux.

Nous tenons à vous remercier pour votre participation et votre soutien.

Ces résultats nous donnent la capacité de porter votre parole plus efficacement. Nous vous donnons rendez vous dans les prises de parole ou sur ce site pour préparer avec vous  les prochaines négociations ( DSI 2018, URSSAF 2020) et autres projets.
 

 

La potion du syndicalisme

Pour être tout à fait honnête, je ne suis pas tombée dans la potion du syndicalisme toute petite comme Obélix !! même si mes convictions et mon caractère me poussaient à la tolérance et à la médiation, de la à m’engager …..c’était bon pour les autres.

Je pratiquais à l’époque une espèce d’auto- censure , par manque de confiance, par peur du regard des autres et des conséquences éventuelles d’un engagement auprès des instances représentatives du personnel.

La déléguée syndicale de l’époque m’avait plusieurs fois sollicitée afin que j’accepte un poste de suppléante et en 1992, je me suis jetée dans la marmite.

Adhérer à un syndicat, c’est un engagement fort, être délégué du personnel ou membre du CE, c’est un travail qui demande de la réflexion, de la présence aux réunions de préparation ou plénières.

C’est aussi avoir des doutes, c’est chercher à faire valoir ce qui est bien pour le plus grand nombre des collègues qui vous ont fait confiance, c’est défendre individuellement des collègues, mais c’est aussi valorisant , enrichissant dans le rapport aux autres , enrichissant intellectuellement,

C’est ainsi que de 2002 à 2012, j’ai occupé les fonctions de secrétaire du comité d’entreprise de l’URSSAF 77, mais aussi de déléguée syndicale CFDT ainsi que de déléguée du personnel.

Le cumul des mandats , c’est d’actualité, je ne le conseille à personne. C’est compliqué d’être efficace sur tous les fronts. Bien souvent, cela ne résulte pas d’une réelle volonté mais d’un manque de force vive pour occuper les postes. C’est pourquoi il est important que chacun à sa mesure s’engage dans une section syndicale.

Et puis, il y a eu 2013 avec la fusion entre l’URSSAF de Paris et l’URSSAF de Seine et Marne. La aussi, grande aventure et ce à tout point de vue.Il nous a fallu anticiper cette opération de fusion qui impliquait la disparation de deux comités d’entreprise, préparer la dévolution des patrimoines des CE, accepter d’être responsable sur nos deniers propres pendant la période transitoire. La régionalisation nous la vivions comme une sorte de perte d’identité, et je dois avouer qu’avec la disparition du CE du 77, j’avais l’impression d’être doublement impactée,

C’est à cette occasion que j’ai rencontré l’équipe CFDT de Paris RP avec laquelle nous avons préparé les opérations de fusion ; puis, il a fallu renégocier tous les accords qui avaient été dénoncés suite à la Régionalisation.

Cette fusion, n’a pas seulement été une aventure technique visant à ce que la Régionalisation soit le moins dommageable possible, cette fusion a été avant tout un aventure humaine où j’ai eu l’occasion de rencontrer des gens formidables avec lesquels je suis fière de militer et de partager des valeurs. C’est pourquoi, ayant trouvé ma place au sein de cette équipe, j’ai décidé de me présenter cette année, car j’ai la conviction profonde que nous avons fait bouger les lignes et oeuvré pour le plus grand nombre.

Laurence PLUQUET-JAOUEN

Bilan de mes quatre années de mandat

Cela fait maintenant quatre ans que je suis délégué du personnel au sein de l’URSSAF IDF. Avant de voter pour les élections professionnelles, je pense qu’il est important de vous faire partager mon expérience.
Avril 2013. Fraichement élu, j’ai assisté à ma première délégation du personnel. Je ne vous cache pas que le choc a été rude. Naïvement, je croyais à un dialogue constructif et que la direction allait apporter des réponses précises à nos questions. Je suis tombé de haut.  A chaque réunion, j’avais le même type de réponse :

– le système informatique ne fonctionne pas
réponse : c’est le national, on ne peut rien y faire.

– les conditions de travail se dégradent
réponse : une étude est en cours.

Ci dessous, l’image illustre bien mon attitude lors des premières réunions avec la direction…

 

Cette première expérience a été bénéfique sur plusieurs points.  La fonction de délégué du personnel ne s’improvise pas. Il faut être formé et prendre conscience de ce qu’on peut faire et ne pas faire.  Le syndicat CFDT possède un panel de formations pour assurer pleinement son rôle : aide à la prise de parole,  négociations ,assurer une représentation efficace du personnel.

Autre découverte. Durant les premiers mois de mon mandat, je pensais que l’on pouvait convaincre la direction en instaurant un rapport de force. Refus de signature,  Appel à la grève à tout va..j’ai très vite compris que cela était inefficace.
Le principe de la négociation est une force.  Refuser de signer un accord intéressant revient à pénaliser l’ensemble du personnel.
Imaginons un seul instant, un refus des accords  lors de la fusion en 2013 :
Plus de RTT, plus d’horaires variables, pas de prise en charge du transport à 90 % pendant un an. quel était l’intérêt pour le personnel ? Aucun.
Ne pas signer et ne jamais faire opposition est une politique de l’autruche et revient à fuir ses responsabilités.


Signer un accord avec la direction demande plus de courage que d’être systématiquement dans l’opposition.  On s’engage pour améliorer le plus possible les conditions de travail.

Pour se faire un bilan des quatre années qui se sont écoulées, il suffit de faire la liste ce qu’a obtenu le syndicat majoritaire à l’URSSAF  Ile de France et de ce qu’a fait la CFDT :

– Intéressement (accord national)  :

Accord signé par la CFDT.
Même s’il est nécessaire de dénoncer la philosophie de cette prime d’intéressement, pouvons nous raisonnablement renoncer à une somme de 800 euros une fois par an ?  La réponse est non. les fins de mois sont difficiles pour tous et renoncer à cette somme d’argent est irresponsable.

– Le travail à distance :

Syndicat majoritaire : pas de signature. CFDT : accord signé.
Les progrès technologiques permettent à chacun d’éviter la fatigue des transports. une meilleure qualité de vie. Pourquoi ne pas en profiter ?  Le TAD rencontre d’ailleurs un vrai succès.
la syndicat majoritaire n’a ni signé, ni fait opposition « dans l’intérêt des salariés ». cela revient à ne rien faire.

– Maintien des cotisations à temps plein pour les temps partiels à partir de 57 ans :

Syndicat majoritaire : pas de signature. CFDT : accord signé.
incompréhensible de ne pas signer un tel accord qui permet a des personnes fatiguées par des années de travail et des conditions de travail de plus en plus dures de profiter d’un temps partiel avec cotisations à temps plein.

– Horizon 2020 :

syndicat majoritaire : Avis négatif . CFDT : Avis négatif.

Ce projet 2020 a été l’occasion de montrer l’indépendance de la CFDT vis à vis de la direction en offrant l’occasion aux salariés de s’exprimer sur notre site et de participer à un sondage.

Bilan : 80 % des personnes sondées angoissées par ce projet 2020.  45 % préoccupés par les transports, 36 % par les changements professionnels.
Grâce à notre blog, véritable plateforme de communication, les interrogations des salariés et le sondage ont été remontés à la direction qui , devant l’inquiétude grandissante du personnel, a décidé de faire le tour des DDR. Une véritable force de proposition grâce à vous  !!

La chose la plus primordiale que j’ai réalisé durant ces quatre années, un délégué du personnel n’est pas efficace sans l’aide des salariés. sans l’aide du terrain, il n’est rien.
Plus que des gréves couteuses et inefficaces  à répétition, les salariés de l’URSSAF Ile de France ont besoin de se sentir soutenu. Au lieu de devenir de la contestation permanente, le syndicalisme sauce CFDT a évolué pour devenir un service aux salariés et une plateforme revendicative efficace pour améliorer les conditions de travail.

28 Mars 2017.  des délégués du personnel soudés et formés n’attendent que vos votes pour accomplir leurs missions : revendiquer une extension du travail à distance, un développement de carrière,  des effectifs suffisants adaptés à la charge de travail, une mise en place équitable du projet UR 2020.

Nous reconnaissons tous que la situation est difficile, les négociations ne sont pas faciles à mener mais la section CFDT URSSAF ile de France a de l’énergie à revendre.  On ne baisse pas les bras et nous avons besoin de votre vote pour être vigilant et être votre porte parole vers la direction.

Eric MARIE –  Délégué du personnel.

Les élections approchent

Avant de faire un choix et déterminer qui sera le syndicat qui aura les moyens pour défendre le mieux les salariés de l’URSSAF, il est nécessaire de faire un petit bilan de ce que la CFDT a accompli depuis quatre ans. En survolant les archives de ce blog vous pourrez constater l’évolution et les progrès de la section  CFDT de l’URSSAF ile de France.

Avouons le franchement. Les débuts ont été difficiles.

De nombreux secteurs nous ont reproché nos absences, le manque de passage dans les DDR. Ils ont totalement raison. L’explication est très simple. La section s’est renouvelé après le départ des anciens militants pour une retraite méritée. Plus tard, des décès ont endeuillé notre équipe. Des épreuves difficiles à surmonter mais qui a soudé des liens très forts.
Ensuite,  Il a fallu plusieurs mois pour apprendre à se connaitre, pour s’organiser plus efficacement pour défendre les salariés. et cela a fonctionné !!!

Formations, énergie et enthousiasme nous ont permis de reprendre le chemin des DDR en organisant régulièrement des prises de parole. L’arrivée du 77  nous a enrichi de nouveaux talents.  Des militant(e)s motivé(e)s ,
Ce que la déconcentration avait cassé, on l’a reconstruit grâce à ce  blog qui a créé un lien entre la CFDT et les salariés. L’ouverture des commentaires  et la possibilité de nous écrire via notre formulaire nous a aidé pour relayer vos doutes, vos questionnements , votre colère à la direction.

2017. Les élections approchent. Dans les prochains jours,  nous allons posté des articles décrivant ce que nous avons obtenu, des témoignages pour vous convaincre de l’importance de voter CFDT. Soyez au rendez-vous…