Compte-rendu de la séance de la CSSCT du 23 novembre 2020

POINT SUR LA CELLULE D’ECOUTE ET D’ACCOMPGNEMENT PENDANT LA CRISE COVID

La cellule d’écoute PRO-CONSULTE a été peu utilisée pendant le confinement. La plupart des personnes ont préféré solliciter directement le Service de Santé au Travail.

Le deuxième confinement s’avère différent du premier. Il y a plus de personnes gravement affectées par la situation. Plusieurs de nos collègues restent sans donner de nouvelles. Ce qui n’empêche que, même si l’anxiété a globalement diminué, le besoin de s’exprimer a augmenté.

On assiste à plus de situations de rejet des personnes atteintes, et même si la meilleure connaissance de l’épidémie aurait permis de faire revenir au travail des personnes 48 heures après la chute de leur température, il a souvent été obligé de prolonger le certificat d’isolement de certaines personnes qui craignaient un retour au travail trop anxiogène vis-à-vis de la réaction de leurs collègues.

Mme Zagar nous rappelle l’importance des gestes barrière et surtout du port du masque. Mais aussi de l’aération des locaux, maisons, voitures…

 

PLAN RECTIFICATIF DE CERGY ET PARIS

L’installation des surfaces à été un peu adaptée pour tenir compte de certaines évolutions du projet Urssaf 2020. Entre autres par le renforcement des équipes d’informaticiens locaux, de GLRH, de CAJ, et par le souci d’accorder le maximum de premiers vœux, ce qui a conduit à devoir mettre plus de monde dans les sites au détriment d’autres surfaces (certaines bulles et salles de réunions par exemple).

Le nouveau marché de mobilier a également imposé certaines modifications, les mobiliers n’ayant pas toujours la même forme ou les mêmes dimensions que ceux du précédent marché.

Nous sommes intervenus notamment au niveau des sièges, l’expérience de Dammarie-les-Lys montrant que les dossiers ne remontent pas assez haut car les agents se plaignent de douleurs cervicales en fin de journée.

La direction nous répond que ce ne sont pas les mêmes sièges qui équiperont Paris ou Cergy car ceux de Dammarie nous viennent du SSI et non pas de notre marché.

Mais la direction en profite pour préciser que les appuis tête ne sont pas une recommandation ergonomique mais seulement sur avis médical !

Nous nous sommes également fait préciser la situation des personnes équipée d’un matériel ou mobilier adapté. La direction nous assure que les listes nécessaires ont été communiquées par les secrétariats aux équipes chargées du déménagement.

Nous nous interrogions également sur le matériel informatique de Paris, que l’on a fait étiqueter aux agents. La direction répond que – par exception – Paris est le seul site où le matériel informatique ne sera pas remplacé, raison pour laquelle il doit être déménagé.

Enfin, les élus de la CSSCT ont exprimé leur regret de ne pas avoir pu visiter les locaux avant les installations, compte tenu des circonstances sanitaires.

 

ETAT DES STOCKS ET HEURES SUPPLEMENTAIRES

La situation s’est un peu améliorée, notamment pour le RG, mais il faut le mettre en rapport avec la baisse de la production pour cette catégorie pendant la période.

A noter tout de même que les 80 000 demandes Covid ne sont pas comptées dans le stock car elles doivent être clôturées par un traitement automatique.

Cependant, la direction reconduit le dispositif des heures supplémentaires en semaine, ainsi que le recours à des CDD et des intérimaires.

N’hésitez pas après votre arrivée sur site à faire remonter toutes les difficultés que vous auriez auprès de vos représentants de proximité.

 

CENTRE D’ACCUEIL DE MAISON ALFORT ET NANTERRE

  • Commun au 2 sites

Un accueil sur rendez- vous partagé avec la CPAM.

Un agent de sécurité est présent.

Pas de pré accueil, l’agent de sécurité filtrera les personnes ayant rendez vous

Chaque bureau dispose d’un bouton de secours (réseau Ramses)

Afin d’accéder aux sites, l’agent disposera d’un jeu de clés et d’un badge

L’organisation est à définir (présence d’un responsable, volontariat ou non des chargés d’accueil, nombre de personnes présent

  • Maison Alfort

Les locaux sont partagés avec la CPAM et l’URSSAF dispose de 2 box à disposition

Une salle de pose équipée est à disposition des personnel (CPAM et URSSAF)

Le centre commercial est à proximité pour le déjeuner.

Les agents seront équipés de PC portable

  • Nanterre

Ouverture de l’accueil prévue début janvier.

Les locaux à disposition ont été loués par l’URSSAF et disposent d’au moins 6 box d’accueil

Le bâtiment dispose d’un 1er contrôle à l’entrée, puis un agent de sécurité qui filtre les entrées dans les locaux Urssaf

Une salle de détente est à partager avec la CPAM

 

REPONSES AUX QUESTIONS PRECEDENTES DE LA CSSCT

  • Refonte de l’information aux salariés sur MyUrssaf : Cette mise à disposition des infos en ligne n’empêche pas qu’une documentation soit remise aux nouveaux embauchés, même si le guide du salarié en tant que tel a disparu.
  • Parois en plexiglas dans les box d’accueil : Nous avions demandé qu’elles puissent être équipées d’une ouverture pour que les cotisants puissent nous passer des documents. Nous demandons aussi qu’elles soient fixées au bureau d’accueil. La direction recherche des modèles et des modes de fixations qui seraient possibles. En d’autres termes la question est toujours à l’étude !
  • Point de vigilance à la suite des cas de burn out à Paris et dans le 92 : la DRH nous dit n’avoir reçu aucun signalement de cette sorte !!!
  • Mise à disposition de bombes anti-punaises pour les cartons de déménagements : la direction dit que la consigne est de limiter au maximum les documents à transférer (pas d’archives) !
  • Corbeilles dans les sites : la direction recherche des solutions pour permettre aux agents de disposer de petites corbeilles pour ne pas avoir à se déplacer aux poubelles centrales des sites toute la journée.
    Une signalétique sera apposée sur les poubelles de tri sélectif pour les nouveaux immeubles
  • Cahier des incidents sur les sites : les élus demandent la communication et le suivi de tous les incidents et pas seulement les AT.
  • Expertise Chauffage de Lieusaint : Après trois investigations en mai, octobre et novembre 2020, une intervention est prévue à la fin de ce mois. Des compresseurs seront remplacés, sans gêne pour les salariés, les travaux s’effectuant sur la terrasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.